artwork1

Le balado Vide ton sac: tête-à-tête autour du conte propose une série de conversations entre conteurs et conteuses. Dans chaque épisode, deux artistes – dont les univers artistiques présentent des points communs – discutent de leur parcours et de leur pratique artistique autour de trois grands thèmes, illustrés par des objets. Découvrez quels objets représentent pour eux l’art du conte, leur univers artistique, leur plus grand fantasme de conteur.euse ou leur histoire fétiche. Un balado qui plaira autant aux mordu.es du conte qu’aux curieux qui auraient envie d’ouvrir la porte sur une forme d’art encore méconnue, et sur l’univers foisonnant d’imaginaire de ses artistes.

Retrouvez le balado sur votre plaforme favorite, accompagné d’une foule de bonus!

     

Épisodes

VIVIAN LABRIE ET JUDITH POIRIER 

Vivian Labrie est chercheuse dans le domaine de la tradition orale et militante pour la justice sociale. Judith Poirier se définit comme une conteuse de milieux de vie, et travaille activement à favoriser le bien-être des familles à travers les contes traditionnels et les récits de vie. Elles croient toutes deux au pouvoir transformateur du conte dans les milieux communautaires.

Dans cet épisode, elles croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur sa place dans la communauté. Il y est question de poupées russes, de soupe au caillou et de la manière dont les contes nous gardent à flot lorsque tout chavire.

PATRICK COURTOIS & NICOLE O’BOMSAWIN 

Patrick Courtois est un Pekuakamiulnu de Mashteuiatsh, au Lac-St-Jean. Nicole O’Bomsawin est abénaquise d’Odanak, au Centre-du-Québec. Ils sont tous deux issus de cultures riches en traditions, en mythes et en légendes.

Dans cet épisode, ils croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur la place du conte chez les Premières Nations. Il y est question d’oiseaux-mouches, de sapins de Noël et de la manière dont on revisite la tradition pour tisser des contes d’aujourd’hui.

 

ÉRIC GAUTHIER & CÉDRIC LANDRY

Éric Gauthier a quitté l’Abitibi pour s’installer à Montréal, puis à Sherbrooke, où il a développé l’univers urbain et un peu décalé qu’on lui connaît. Cédric Landry est madelinot d’origine et de cœur, l’imaginaire bien ancré dans sa région natale. Ils aiment tous deux jeter des éclairages insoupçonnés sur le réel, pour dénicher l’extraordinaire dans la banalité du quotidien.

Dans cet épisode, ils croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur leur processus d’écriture. Il y est question de bottes spécialisées, de morceaux de légende et du travail de remixage que constitue bien souvent la création d’histoires.

ILIA CASTRO & SAULO OLMEDO EVANS

Ilia Castro est originaire d’argentine, et a passé son enfance à se nourrir de contes sur de vieux vinyles. Saulo Olmedo Evans a grandi au Panama et au Québec, avant de s’inscrire à l’université de la vagabonderie. Ils ont tous deux connu les cuentistas, les cuentacuentos et les narradores du quotidien, avant de découvrir que le conte pouvait aussi être un métier.

Dans cet épisode, ils croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur l’héritage culturel qui teinte leurs histoires. Il y est question d’épis de maïs miniatures, de forêts à boire et du rôle fondamental que tient le conte en Amérique latine.

NADYNE BÉDARD & EVELINE MÉNARD

Nadyne Bédard a découvert le conte par hasard, avant d’apprendre que son propre arrière-grand-père avait été porteur d’un vaste répertoire de chansons traditionnelles, et de quelques contes. Eveline Ménard a plongé dans le conte après un voyage d’un an en sac à dos, où elle a découvert des traditions des quatre coins du monde. Elles ont en commun une expérience personnelle du collectage, et un attachement puissant pour le patrimoine vivant.

Dans cet épisode, elles croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur la transmission du répertoire à travers le temps. Il y est question de chaises (berçantes ou pas), de la section 398 de la bibliothèque et de la flamme du poêle au gaz.

JOCELYN BÉRUBÉ & MICHEL FAUBERT

Jocelyn Bérubé a été l’un des pionniers du renouveau du conte au Québec. Michel Faubert a derrière la cravate 35 ans de conte, ainsi qu’une affection particulière pour les complaintes et les histoires un peu dark. Ils figurent tous deux parmi les conteurs les plus connus et les plus respectés du Québec.

Dans cet épisode, ils croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur leurs contes fétiches respectifs. Il y est question d’élastiques en caoutchouc, d’un champ de patates diabolique et du caractère sacré de la parole.

ANDRÉ LEMELIN & NICOLAS ROCHETTE

André Lemelin est un conteur et performeur qui s’intéresse aux relations entre art et technologie. Nicolas Rochette co-dirige le groupe de création en conte contemporain La Quadrature. Ils partagent une même soif de la recherche et de l’exploration en art.

Dans cet épisode, ils croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur son avenir. Il y est question de pintes de lait, de Picasso et de la portée politique du geste de raconter.

CARINE KASPARIAN & MAFANE

Carine Kasparian a été happée dès l’enfance par le vent fougueux de sa Corse d’origine. Mafane a grandi aux côtés des esprits de l’île de La Réunion. Toutes deux conteuses de la nouvelle génération, elles partagent un attachement fort pour les contes traditionnels, qui nourrissent de près leur travail de création.

Dans cet épisode, elles croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur leur processus créatif. Il y est question d’épluchures d’oignon, de re-création et de la profondeur infinie des contes merveilleux.

RENÉE ROBITAILLE & NADINE WALSH

Renée Robitaille ne se doutait pas, la première fois qu’elle a entendu quelqu’un raconter une histoire, qu’elle deviendrait elle-même conteuse un jour. Nadine Walsh a bifurqué vers le conte après des études en danse et en théâtre. Elles portent toutes deux sur scène une parole forte et engagée.

Dans cet épisode, elles croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur ses faces cachées. Il y est question d’ossements, de fréquences stellaires et d’une question-qui-tue: à quoi ça sert, le conte?

CLAUDETTE L’HEUREUX & PETRONELLA

Claudette L’Heureux baigne dans les contes depuis la petite enfance. Petronella conte depuis plus de 30 ans, avec un attachement tout particulier pour le conte classique. Elles ont toutes deux formé des dizaines de jeunes conteurs et conteuses québécois.es au fil des ans.

Dans cet épisode, elles croisent leurs regards sur le conte, mais aussi sur la transmission des histoires, et de l’art de raconter. Il y est question de fruits, d’une poule intemporelle et du patrimoine immense que forment les contes de tradition orale.

X