Festival Les jours sont contés

Sylvie Proulx

Originaire de Granby, Sylvie Proulx a grandi dans un monde ou l’art était absent. Se destinant à devenir infirmière, elle s’est initiée au chant et au théâtre par des cours parascolaire au CEGEP. Passant d’infirmière à chanteuse, puis musicothérapeute, le conte est arrivé dans sa vie par accident ou plutôt à la suite d’un accident, dont un traumatisme crânien. Pour travailler sa mémoire, elle s’est inscrite à un cours de conte donné par madame Petronella Van Dijk. Ce fut une découverte. Une nouvelle passion naissait : celle de conter.

Puis, elle est devenue professeure de musique. Elle a enseigné la musique et l’art dramatique à l’école primaire durant plus de 10 ans, propageant à travers son enseignement l’amour du conte. Elle a mis sur pied un cercle de conteurs à l’école primaire où elle enseignait.

Ses influences : la folie de Jeanne Ferron, le côté absurde et pince sans rire de Didier Kowarsky, l’humanisme d’Alberto Garcia.

Maintenant, elle se sert du conte dans ses spectacles pour aller chercher ce qu’il y a de plus précieux en elle (la parole conteuse) et aller le déposer dans l’âme du public. Lorsqu’elle conte, elle a un contact direct avec les gens et les touche par la parole. Elle conte dans un langage du peuple et donne une voix à la fragilité humaine pour que celle-ci ait le droit d’exister, d’être accueillie, entendue et aimée.

Ses spectacles

Les mille et une nuits (toute la nuit!)

avec François Bienvenue, Christine Bolduc, Lynda Bruce, Jacques Falquet, Claire Jean, Carine Kasparian, Petronella, Sylvie […]
X