Texte par Louis Astoux et Marine Pouyfaucon
Photo par Jean-Claude Lefebvre

½ litre de souvenirs
Une fin de pot de dictature
4 tasses de classe de géographie
Une bouffée de parfum enivrant (Opium, d’Yves St-Laurent)
Une cuillère à thé de claquement de talon
Un gros morceau de méthode d’éducation déroutante
Une demi-tasse d’esprit critique
Un morceau entier de craie blanche
Un tableau noir immaculé
12 cuillères à soupe d’élèves terrorisés
200 g de solidarité
Un verre rempli du regard captivant de Marta Singh
Un zeste de tendresse
Plusieurs onces de rébellion
Des éclats de transformation

Réunir le tout devant un auditoire attentif et captivé. Bien mélanger avec la parole puissante d’une conteuse expérimentée. Cuire l’ensemble une bonne heure à 40°C.

On obtient un gâteau au goût complexe, « The Geography Teacher’s Orders », un goût riche et délicat : tantôt dur, tantôt drôle, tantôt révoltant, tantôt bouleversant. Un goût que chaque auditeur et auditrice aura perçu selon son propre vécu. Et sans nulle doute un goût persistant dont on se rappellera longtemps.