par Geneviève La Roche
photo: Maia Pons

Qu’est-ce qui peut relier une petite fin du monde, un corbeau qui pique une savonnette, un bouillon de bouillon, une corde à linge pour sécher la farine et un voleur qui déjoue un âne? Sans nul doute Nasreddine, le sage fou ou le fou sage, qui tisse le fil de ses aventures.

Le cercle des conteurs des Cantons de l’Est nous a offert ce mardi une très charmante courtepointe de petits contes empreints de vérités simples et d’humour. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, nos cinq hôtes se sont dévoilés tour à tour. Les histoires se sont ensuite succédé, reliées entre elles mais portant chacune une personnalité propre. Le tout ponctué de quelques idées fixes: âne, vie conjugale et gastronomie se sont bien souvent immiscés dans la partie. 
 
Chacun à leur manière, les conteurs et conteuses nous ont fait voyager, sourire. La voix enveloppante et le visage rayonnant de Petronella, l’incarnation vivante des personnages de Michel Fisch, le regard sage et le sourire dans la voix de Marine Pouyfaucon, le ton fort et affirmé de Jean-Sébastien Dubé, la vivacité de la gestuelle et l’accent d’ici de Donald Dubuc…  Le rythme était bon, le relais des conteurs donnait du relief à chaque nouvelle histoire. 
 
Une bien belle soirée aux accents métissés, très appréciée par un public qui a savouré sa soirée jusqu’à la dernière goutte… de thé!