par Nina Castilla
photo: Anthony Lacroix

Ce vendredi 17 octobre se sont réunies dans la salle rouge du Studio Mouvance deux forces de la nature, Jihad Darwiche et Didier Kowarsky. Mais qui eût cru que l’alchimie entre ces deux hommes, amis depuis 1993, n’était pas de l’alchimie mais bien de la magie.

Dès leur entrée sur scène, ces deux grands hommes de parole ont établi l’humeur de la soirée et A.E.N. Une Aventureuse Escapade dans la Nuit s ‘est transformée en Amusante Esclaffade Nocturne. Ce qui était parti pour être une joute de mots s’est rapidement transformé en jeu de mots. Animés comme de jeunes garçons, Jihad et Didier se sont tiré, poussé et volé la vedette l’un à l’autre afin de reprendre la parole et compléter les phrases de leur ami comme un vieux couple le ferait. Cette dynamique enjouée a, au plus grand bonheur de la foule, tricoté un turban chaleureux autour du groupe et en a gardé plusieurs attentifs jusqu’à la fin. La complicité des deux hommes sur la scène était palpable, les contes traditionnels de Jihad et les contes humoristiques et mimés de Didier valsaient main dans la main, créant un cocktail extraordinaire où se mélangent le mensonge et le fantastique. Jihad a même avoué durant l’une des pauses que malgré le fait qu’il n’ait pas bu de café, la présence de son ami Didier sur la scène provoquait en lui la même réaction et le gardait réveillé lui aussi.

Et comme ça, de 22h à 7h le lendemain matin, la salle au grand complet a pu assister à un événement légendaire, qui, comme à chaque année, s’est terminé au lever du soleil mais qui, j’en suis sûre, restera gravé dans nos mémoires.