photo: Anthony Lacroix

Quel plaisir que cette 23e édition! Avec ses 23 activités publiques et ses 14 spectacles scolaires, elle aura permis de rejoindre un public nombreux et enthousiaste. Première, résidence d’artistes, duo impromptu, spectacle de nuit… les spectateurs ont dévoré cette programmation audacieuse, égalant le record de trois salles combles à la Maison des arts de la parole. De quoi nous prouver que le succès de 2014 n’était pas une réussite isolée! Autre grande fierté cette année, il semble que nos efforts pour développer et fidéliser le public aient porté fruit. Alors que la vente de passeports n’a jamais été aussi bonne, près de 40 % de néophytes, qui assistaient pour la première fois à notre festival, se sont glissés à travers les habitués. Des résultats qui donnent des ailes… d’autant plus qu’une coupure de subvention a forcé l’équipe, les artistes et les donateurs à mettre les bouchées doubles pour maintenir la programmation telle que prévu.

Je tiens d’ailleurs à remercier tous ceux qui ont contribué à l’édition 2015 du festival. Merci à nos subventionneurs, commanditaires et donateurs, sans qui l’événement ne saurait proposer des spectacles accessibles et d’une aussi grande qualité. Merci à nos diffuseurs-partenaires, qui permettent au conte d’aller à la rencontre du public de Sherbrooke à Sutton, en passant par Richmond, Valcourt et Coaticook. Merci à nos nombreux bénévoles – près de 40 cette année! –, qui nous soutiennent tant par leur dévouement que par leur enthousiasme. Parmi eux, les membres de notre conseil d’administration qui s’investissent toute l’année pour le développement de l’organisme. Merci à Sophie Jeukens et à Émilie Bragard, équipe formidable qui a travaillé d’arrache-pied pour concrétiser cette grande fête.

Enfin, un merci tout spécial aux artistes qui sont venus de la France, de Terre-Neuve, de l’Ontario et du Québec pour porter jusqu’en Estrie des récits forts de sens avec la finesse des artistes de grand talent. Au-delà des spectacles, ils auront incarné l’âme de ce festival empreint d’humanité, où la rencontre et le plaisir ouvrent la porte des imaginaires.

Merci!