Texte par François Bienvenue
Photo par Sylvenn Conan

Hier, à la Maison des arts de la parole, le merveilleux s’est infiltré dans nos âmes.

Quatre conteurs et conteuses de notre belle région nous ont transmis «Jean de l’ours», un conte tout droit venu de la tradition orale, une histoire mythique qui a su traverser les siècles et les continents sans se perdre dans la forêt dense de la mémoire collective. Par chance!

Jeanne la villageoise, enlevée et séquestrée par un ours, donne naissance à un fils, un enfant-ours. Ça n’en prend pas plus pour que s’ouvrent toutes grandes les portes de nos imaginaires. Maintenant, tous les possibles sont permis, l’aventure commence, celle de Jean… Jean de l’ours!

Chacun, chacune à son tour, Christine Bolduc, Josée Courtemanche, Jean-Sébastien Dubé et Simon Venne-Landry, nous entraîne à travers les pérégrinations de cet être sans limites : le choc de sa rencontre avec les humains, son désir de partir à la découverte du monde, son association avec les hommes des montagnes, sa confrontation avec le nain diabolique, et enfin, sa rencontre avec la princesse qui l’aimera pour ce qu’il est vraiment… Un être bon.

En solo, en duo, en chœur; avec des chansons, de la poésie, de la folie, nos quatre convives nous avaient concocté avec amour un spectacle parfaitement équilibré qui nous a fait voyager dans le rêve, dans le merveilleux. Merci beaucoup!