archives

2016

Compte-rendu Mutin et le curé noir

Par Stéphanie Ratovonarivo Si vous vous demandez toujours pourquoi les maisons aux  îles de la Madeleine sont aussi colorées c’est sûrement parce que vous n’avez pas entendu les deux histoires suivantes. Celle d’un garçon pas très doué qui voulait attraper un bout de ciel bleu dans ses filets et celle d’une gang de madelinots tannés […]

Lire l'article

Les conteurs et leur public : le jeu des perceptions

Par Marianne Verville Être sur scène, livrer une performance, cela implique qu’il y a des gens devant qui écoutent, qui réagissent à ce qui est raconté… de toutes les façons possibles! Mais comment les conteurs perçoivent-ils le public? Qu’est-ce qu’un conteur ressent lors d’une prestation devant une foule? Quelles obligations considèrent-ils avoir envers les spectateurs? […]

Lire l'article

Du théâtre au conte : regards croisés

Par Marianne Verville Lors du dernier festival de conte Les jours sont contés, nous avons eu la chance de recevoir pour la première fois à Sherbrooke deux conteurs remarquables qui ont pour point commun d’être aussi des comédiens. Jeanne Ferron et Nidal Qannari se sont entretenus avec l’équipe de la Maison des arts de la […]

Lire l'article

Compte-rendu La passion selon Marie-Louise

Par Karine Veilleux Marie-Louise vivait en Ontario dans un milieu familial où elle devait assurer plusieurs tâches ménagères. Elle avait une vie ordinaire où elle ne s’épanouissait pas, jusqu’au jour où un homme arrive au village, un curé. Lorsqu’il a vu la grande maturité de Marie-Louise et sa façon de travailler, il décide de l’engager […]

Lire l'article

Compte-rendu Ma tristesse sur la mer

Par Anne-Marie Robitaillepropos recueillis par Stéphanie Ratovonarivo  Ça faisait longtemps que j’entendais parler de Mike Burns au  détour d’une discussion ou dans nos formations de conteurs. J’avais vraiment hâte de l’entendre, de le voir conter les yeux fermés. J’ai lu quelque part que Mike Burns qualifiait le conte d’un « art qui résiste à la panne […]

Lire l'article

Compte-rendu Stormfool’s Cool Gig

Par Stéphanie Ratovonarivo I had heard a lot about Dan Yashinsky.  His talent and natural charisma, his significant career as a storyteller abroad… I was a little bit intimidated when I first met him : the Great Dan Yashinsky. And yet there he was… talking to you like he had known you for years. So […]

Lire l'article

Compte-rendu Balade contée

Par Marine Pouyfaucon Il était une fois. Ou plutôt… Ils étaient une fois. Ils étaient une fois quatre hommes. Quatre conteurs. Aussi beaux qu’ils sont différents. La barbe longue, ou plus fraîchement rasée. La silhouette…. Wow wow wow ,Marine ! Tu vas pas nous faire le coup de la chronique plagiée, là. Oui oui, ok […]

Lire l'article

12 faits amusants sur les coulisses du festival

Le rideau s’abaisse sur la 24e édition du festival de conte les Jours sont contés. Au bureau, nous sommes quelque peu nostalgiques… On se raconte les spectacles autour d’un thé au jasmin et on se remémore des instants uniques. À ce propos, saviez-vous que c’est la première fois depuis des années que moins de 2 […]

Lire l'article

Compte-rendu La vieille qui craque

Par Marise Robillard Déjà, le titre m’interpellait.  L’idée d’entendre des histoires ponctuées de sons m’enchantait avant même d’y être…  Et croyez moi, je ne fus pas déçue!  Anne Borlée, envolée de la Belgique jusqu’à nous, nous en a fait voir de toutes les couleurs, mais surtout, entendre plein les oreilles.  Devant un large public (je […]

Lire l'article

Compte-rendu scolaire avec Mathieu Epp

Par Marise Robillard Nous arrivons dans la salle de la Maison des Arts de la parole : 2 classes de l’École des Enfants-de-la-terre, secondaire 1 et 2.  Nous?  Bien oui!  Cette fois, je suis double bénévole : chronique et transport des enfants, puisque mon garçon fait partie de l’auditoire… La salle est pleine.  Matthieu Epp arrive.  Dans […]

Lire l'article

Compte-rendu 5 à 7 avec Jeanne Ferron et Stéphanie Bénéteau

Par Jan-L. Munk Déjà que le fait d’entrer au Café «The Singing Goat» te donne la sensation d’un accueil chaleureux, tu es préparé à entrer dans l’univers des contes. Ce sera dans un monde de contes de fées (sans fée, faut l’préciser…) que Jeanne Ferron nous amène où une châtelaine sans descendance et une souillon […]

Lire l'article

Compte-rendu 5 à 7 Julie Boitte et Michel Faubert

Par Josée Courtemanche Silences, sens et paroles La porte du Café Kàapeh s’ouvre et tout de suite on « entend » le silence. Ils sont pourtant au moins cinquante, ce soir-là, dans le petit café. Mais ce silence, ce beau silence de la qualité de ceux qui écoutent, rempli l’air et me happe. Les visages sont tournées […]

Lire l'article

Compte-rendu spectacle de clôture

Par Evelyne Papillon Clôturer la magie… Lors du spectacle de clôture de la 24e édition du festival Les jours sont contés, nous avons passé un bon moment avec Mike Burns, Stéphanie Bénéteau, Jeanne Ferron et Nidal Qannari. Il y en a eu pour tous les goûts et ce fut mémorable. Nous avons déjà hâte à […]

Lire l'article

Compte-rendu True Love and False Hearts

Par Stéphanie Ratovonarivo It was so refreshing. That little woman who came in front of us, she seemed shy at the beginning and the moment her mouth opened, it was pure magic. Her words permeated the audience, her energy too. Mariella Bertelli is lovely and so are her stories. I always imagined  the Decameron as […]

Lire l'article

Compte-rendu Merci de vous être déplacé

Par Marine Pouyfaucon Est-ce que tu entends ?… Les mots que racontent Matthieu Epp, oui, c’est sûr que tu les entends. Mais entends-tu… La vibration de sa voix ? Le bruissement de ses mouvements, tels une danse contée ? La profondeur de ses silences ? Tantôt le souffle du vent, tantôt les mélodies envoutantes qui sortent de son accordéon ? […]

Lire l'article

Compte-rendu L’histoire de MacBeth, roi d’Écosse

Par Claire Jean La petite dame en noir L’Écosse, pays de montagne, de kilt, de boisson forte et de caramel écossais. Terre de rêve et de cornemuse. Une petite femme en robe noire, bien coiffée entre sur scène. On ne sait pas à quoi s’attendre. « Ça s’est passé au royaume d’Écosse »… Et nous sommes emportés, […]

Lire l'article

Compte-rendu Femmes fortes

Par Marine Pouyfaucon Il était une fois. Ou plutôt… Elle était une fois. Non…. Attends. Oui, c’est ça : Elles étaient une fois.   Elles étaient une fois cinq femmes. Cinq conteuses. Aussi belles qu’elles sont différentes. La silhouette élancée, le corps menu, petite, grande, les formes généreuses. Maquillée, au naturel. Drôle, mystérieuse, poignante, sage, enjouée… […]

Lire l'article

Compte-rendu Biscuit et autres convoitises

Par Stéphanie Ratovonarivo Il commence avec une réunion de famille. En apparence, ça pourrait être comme ça chez vous, chez moi. Deux femmes s’échangent des banalités au-dessus du plat qui abrite le dernier biscuit de la table. Avec son verbe, Nidal Qannari nous transporte derrière le sens caché des mots. Il nous raconte une histoire […]

Lire l'article

Compte-rendu Le chant du silence

Par Jan-L. Munk Michel Faubert n’a pas commencé avec Marie-Rose, mais j’avoue qu’elle m’a trotté dans la tête cette Marie-Rose! Tout au long du retour sur la 222, avec comme seules interruptions ces multiples alertes aux chevreuils! Pour toutes les vieilles dans ma vie, je n’avais jamais pensé à ce qu’il nous a glissé : «J’ai […]

Lire l'article

Compte-rendu Les deux épées du roi Arthur

Par Jan Munk Quand viendra, pour nous, le roi Arthur? Stéphanie Bénéteau nous conduit non pas qu’à l’épopée du roi Arthur, non, mais presque dans la nôtre, la tienne et la mienne. C’est qu’elle tient absolument à nous révéler le milieu de l’époque situé à l’angle des cultures anglo-celtique-druidique et chrétienne… enfin, pas tout à […]

Lire l'article

Compte-rendu Figure de proue

Par Jan-L. Munk Une harpe nous attend sur une table côté cour, nos quatre bardes-conteurs entrent en procession avec Anne Borlée qui entame par une sorte de fado à cette harpe qui nous conduit, avec Nidal Qannari puis, discrètement, Matthieu Epp, à travers le récit d’une gente demoiselle en quête de mûres sauvages, qui rencontre […]

Lire l'article

L’art de conter selon Myriam Pellicane

Par Marianne Verville Il y a quelques semaines, l’éblouissante conteuse française Myriam Pellicane est venue donner une formation à Sherbrooke intitulée « Le conteur et ses interdits ». Beaucoup de gens auraient voulu y prendre part, mais seulement une poignée de chanceux ont pu se lancer dans le vide, expérimenter, s’amuser avec elle autour de leurs limites, pour […]

Lire l'article

Mon premier spectacle de conte…

Par Stéphanie Ratovonarivo Je me suis surprise, dans le reflet de sa scie musicale, la bouche béante et le regard pétillant. Mon dieu! Ce Simon Gauthier-là il m’avait bien eu. Pendant 2 heures, qui pour moi ressemblaient à de courtes minutes, j’ai réellement décollé de la Maison des arts de la parole. Le sol s’est […]

Lire l'article

Bénévole un jour, bénévole toujours!

Par Marine Pouyfaucon   « Salut ! Je crois que je t’ai déjà vue quelque part… Tu travailles pour la Maison des Arts de la Parole, non ? » C’est la deuxième fois que quelqu’un me pose cette question. Je souris, un peu gênée. « Oui, je suis assez souvent bénévole ! » Parce que pour moi, être bénévole pour le […]

Lire l'article

5 idées reçues et complètement fausses sur le festival Les jours sont contés

Par Marianne Verville Le festival Les jours sont contés en est cette année à sa 24e édition et déjà la programmation me donne envie de créer un calendrier de l’« avant » pour patienter avant le 13 octobre. Je suis loin d’être la seule : nombreuses furent les salles pleines à craquer durant les dernières années du festival. […]

Lire l'article

Bénévole un jour, bénévole toujours

Il y a quelque chose d’attachant à un événement auquel on participe constamment. Entendre conter tous ces conteurs qu’on a rencontrés, qu’on a appris à connaître, avec qui on a créé des liens. Avoir des coups de cœur pour certains conteurs. Quand les conteurs nomment  constamment les personnages de leurs histoires avec ton nom, ça […]

Lire l'article

Quelques éclats pour la fin

par Maude Huard
photo : Anthony Lacroix

C’est hier que se terminait la 11ᵉ édition du festival du texte court. Cinq artistes ont performé sur la scène de La Petite Boîte Noire, accompagnés de deux musiciens : Benoît Converset à la contrebasse et René Zeledon au saxophone qui, grâce à leur écoute active et leur sens de l’improvisation, ont su donner un relief unique aux textes.

Lire l'article

Nancy croit qu’on lui prépare une fête

par Maude Huard
photo: Anthony Lacroix

Deux chaises roses entourent ce qui pourrait s’apparenter à une chambre d’enfant : un singe en peluche (rose) repose sur l’une des chaises, des dessins sont accrochés au mur, un téléviseur miniature (rose, lui aussi) projette Pocahontas. Par ces quelques éléments de décor, Jean-François Hamel réussit à saisir l’insurmontable nostalgie de Nancy, une éternelle enfant qui « pleure devant la calligraphie de ses neuf ans ».

Lire l'article

Intimité partagée

par Florence Hellin
photo: Anthony Lacroix

Lors du traditionnel micro ouvert du festival du texte court, la Maison des arts de la parole s’habille de son sens : dans cette maison, on est entre amis. Entre les habitués qu’on retrouve et les nouveaux venus qu’on accueille. On parle et on écoute. Récit de cette intimité partagée.

Lire l'article

Entrechoquements

par Marine Pouyfaucon
photo: Shant Shahbikian

Il était une fois une danseuse et une poète dans une forêt. Enfin, non, sur une route.
Il était une fois un Loup. Imposant, il se déploie dans des mouvements gracieux et un silence énigmatique. Poil soyeux, air curieux. Sans grandes dents, ni manigance.

Lire l'article

L’art raconté: slam de contes

par Emmanuelle Francoeur
photo : Shant Shahbikian

Ce jeudi 26 mai m’a été donnée l’opportunité inusitée d’assister à mon premier slam de contes. Pour quiconque ne serait pas familier avec ce type de spectacle, il s’agit de l’enchaînement de différentes histoires racontées par ses participants. Chacun d’entre eux bénéficie de cinq minutes pour conquérir les cinq membres du jury, sélectionnés préalablement parmi le public.

Lire l'article

Au coin Well-King

par Marine Pouyfaucon
photo Aurélien Marsan

Quand je vais au Cabaret Well-King, c’est comme si j’étais invitée à une soirée micro ouvert chez des amis. Manger avec une amie avant, préparer un bon souper, jaser, jaser, jaser, se rendre compte qu’il est 20h27, ne pas vouloir être (trop) en retard, partir vite vite vite en emportant dans une boîte une demi-saucisse, une tranche de gâteau salé vert-printanier et quelques feuilles de roquette, manquer de s’faire écraser en traversant la Well. Rater une entrée discrète car on était attendu sur la liste des invités (gare à vous si vous utilisez l’option « J’y vais » sur le fameux réseau social simplement pour donner l’impression d’une vie remplie). Prendre place.

Lire l'article

Une fête à la Maison des arts de la parole

par Marine Pouyfaucon

Des corbeilles en osier et une vieille chaise, de la laine en tout genre et à tous les stades, un véritable rouet ancestral, un fuseau, une ceinture fléchée, une écharpe tricotée, une tenture brodée… La conteuse à l’énergie débordante nous a accueilli dans son univers moelleux et chaleureux, tout en textile naturel et coloré.

Lire l'article

Gilgamesh, puissance 3

par Jean-Sébastien Dubé

C’est l’histoire de Gilgamesh, roi-tyran d’Ourouk, qui rencontre son rival, puis ami, Enkidu, l’homme sauvage. Après qu’ils aient accompli divers exploits ensemble, Enkidu mourra. Le chagrin du roi n’aura d’égal que sa terreur de subir le même sort. Dès lors, Gilgamesh se mettra en quête du moyen d’atteindre l’immortalité.

Lire l'article

Porte 138: Maison des arts de la parole

par Nina Clément-Colson

Ce soir-là, dans cette drôle de maison-là, pas besoin de vous dire qu’on y était bien.
Il émanait des sourires une ardeur partagée et puis, il y avait tout ce vent qui soufflait au visage, comme une présence bienveillante, fatalement complice. J’aime voyager à dos de conteur qui sait que tout fut un jour et donc, y sera toujours.

Lire l'article

Allô, tu m’entends?

par Marine Pouyfaucon et Jan-L. Munk

Silence… Il y a de + en + d’étrangers dans l’monde… Occupé… Allo, tu m’entends? Les premières paroles sont prononcées en silence, dans le mouvement où tranquillement des sons à partir d’instruments s’installent. Aucun son, aucun geste n’est anodin. Comme spectateurs, nous sommes graduellement invités dans un labo intime, son cerveau créateur. Margarida Guia se risque sous nos yeux; nous disons bien «se risque» malgré le fait que son spectacle est tout préparé, elle se risque, car elle nous propose des ajustements continus.

Lire l'article

D’esclaves et de magie

par Aurélien

Franck Sylvestre doit être un peu Dorli pour nous emmener ainsi en voyage. Une magie qui fait tomber les murs et nous propulse en Martinique. Terre de reliefs, de couleurs et de fruits. Terre de mauvais sorts, de fossoyeurs et d’esclaves aussi, dont les murmures peuplent encore les champs. Quelques percussions, et les histoires sont rappelées pour de bon en même temps que remontent les mémoires. Des tranches de vies. Des tranches de cœurs. Des tranches d’horreur et de corps éviscérés aussi.

Lire l'article

Dimanche matin au pays des lutins

par Marie-Noëlle Doucet-Paquin

On est à la maison, ça se sent. Cette Maison des arts de la parole accueille pourtant pour la toute première fois les quelques familles présentes. Toutes les oreilles sont tendues pour entendre l’histoire de Barbe rouge le lutin voyageur. La magie du conte opère; on se rassemble pour écouter, pour entendre, pour apprendre de celle qui nous raconte ce qu’elle sait.

Lire l'article

Cordes sensibles

texte et photo: Aurélien Marsan

Un craquement. Celui de la Maison des arts de la parole dans le silence d’une écoute subjugée par la rencontre d’une poète et d’une contrebasse. Celui de la contrebasse justement, dont on joue sur la tension d’une corde comme on joue sur la nôtre, sensible. Celui d’un lecteur jaune à cassettes, qu’on joue et rembobine pour jouer à nouveau, machine à voyager dans le temps, suspendue à l’intersection des générations dans un grésillement qu’il fait bon redécouvrir.

Lire l'article