Le rideau s’abaisse sur la 24e édition du festival de conte les Jours sont contés. Au bureau, nous sommes quelque peu nostalgiques… On se raconte les spectacles autour d’un thé au jasmin et on se remémore des instants uniques. À ce propos, saviez-vous que c’est la première fois depuis des années que moins de 2 litres de café ont été consommés à la Maison des arts de la parole pour toute la durée du festival ? Cette année, à la grande joie de Marie, c’est le thé qui l’a emporté (désolé Sophie !).

 

Au détour de nos souvenirs partagés, on s’est dit que ce serait bien le fun de vous révéler ici 12 faits amusants sur les coulisses du festival. Prêts ?

1 – Pour soudoyer Stéphanie, il suffit de lui donner de la bouffe gratuite. Banane, barre tendre, pizza…peu importe. Mais si vous voulez gagner son cœur, pensez au chocolat noir !

2 – Le spectacle de Nidal Qannari, Biscuits et autres convoitises a suscité bien des discussions à table et a fait chauffer les moteurs de recherche ! Avouez-le… Vous aussi vous avez recherché « radis thaïlandais » sur Google !

3 – Avant de rentrer sur scène, Stéphanie Bénéteau réalise qu’elle n’a pas la bonne brassière. Marie regarde la sienne : elle serait parfaite…  Si ça n’avait été d’une camisole finalement trouvée dans la valise de Stéphanie, toutes les deux se seraient échangé le soutien-gorge.  Des moments de partage uniques au festival !

4 – Quand Audrey a su qu’elle aurait une voiture louée pour toute la durée du festival, elle s’est assurée de demander un GPS!  En partant pour Richmond avec Mathieu Epp comme copilote, elle n’hésite pas à l’utiliser. Petite panique… selon le GPS, ça prend 6 heures pour se rendre de Sherbrooke à Richmond ! OUF, c’est parce qu’il est en mode piéton ! Merci de ta perspicacité Mathieu ! Sacré GPS…

5 – Les conteurs ont rempli nos cœurs de belles histoires, mais il y a bien une histoire qui restera à jamais gravée dans la mémoire de l’équipe. La blague de l’ours et du lapin racontée par Anne Borlée. Vous ne la connaissez pas ? C’est un Ours et un Lapin qui font leurs besoins l’un à côté de l’autre. L’Ours demande au Lapin : »Dis, toi, ça ne te dérange pas d’avoir de la crotte sur tes poils ? « . Le Lapin répond : « Non ». Alors l’Ours empoigne le Lapin et s’essuie les fesses avec…

6 – Avoir des conteurs, membres de l’équipe et bénévoles multidisciplinaires, que demander de plus ? Avec un Nidal Qannari et un Yves Hélie à l’accordéon, une Christine Bolduc à la voix, une Mariella Bertelli à la danse improvisée, et une Marie et un Shant à la danse à deux…  Ce soir-là, au Café croquis, c’était un véritable bal musette.

7- Pour se protéger de la petite neige qui tombe, Dan Yashinsky vient au spectacle de Mike Burns avec son chapeau sur la tête. Après le spectacle, Jeanne Ferron complimente une fois de plus ce couvre-chef… que Dan s’empresse de poser sur sa tête!  Un souvenir que Jeanne portera durant tout le souper ce soir-là, et que gageons-le, elle chérira longtemps!

8 – En revenant de Richmond, Audrey utilise son GPS – en mode auto – pour ramener Mathieu Epp chez son hébergeur qui vit sur la rue « d’Orléans ». Le GPS trouve. Or quand ils y arrivent, la rue en question s’appelle « de Grenoble » et Mathieu ne s’y reconnaît pas. Pendantune heure, ils cherchent jusqu’à ce que Mathieu propose qu’on le dépose et qu’il rentre à pied : il finira bien par se reconnaître! Par précaution, sous les conseils de ses copilotes sherbrookois Stéphanie et Akim, Audrey tente de rejoindre la King pour se repérer. Constat : ils sont dans Fleurimont, et Mathieu habite près du Mont Bellevue! Merci monsieur le GPS !

9 – Pour remercier ses hébergeurs de leur accueil chaleureux, Jeanne Ferron décide de cacher des mots doux écrits sur des petits papiers dans leur maison. Ça ne leur a pas pris plus de quelques minutes pour tous les trouver… elle n’a pas pu s’empêcher de les aider !           

10 – À cause du temps capricieux, la Balade Contée a été déplacée à la Maison des arts de la parole. Les conteurs ont quand même su nous y faire voyager… Au-delà des lieux évoqués par l’imaginaire, les plus perspicaces auront remarqué que pour rester dans l’ambiance, nos conteurs astucieux ont même apporté des décorations avec eux, dont un toutou grenouille qu’Éric Gauthier a flatté amicalement entre deux contes !

11 – Myriam Pellicane, Anne Borlée, Julie Boitte et Mathieu Epp, fort de leur tournée aux Îles-de-la-Madeleine et à Trois-Pistoles, ont constaté que tous les conteurs au Québec s’appellent Michel! Pas étonnant que Julie Boitte et Anne Borlée se soient ruées sur les CD de Michel Faubert après son spectacle, et que Mathieu Epp ait spontanément appelé son transporteur « Michel » alors qu’il s’appelait François. Belle ironie!

12 – Dernière soirée du festival, on se décompresse en jouant à un jeu de cartes apporté par Nidal Qannari. Le but du jeu est de taper le premier sur le tas de cartes au centre. Résultat : un ongle retourné, une phalange presque foulée, une blessure à sang (si, si), et quelques bleus. On est passionné ou ne l’est pas !

 

Bref, un festival plein de rebondissements… À l’année prochaine!